Normandie-Niemen
Faute de moyens, le Musée est fermé aux Andelys depuis décembre 2010 mais un espace Normandie-Niemen sera ouvert au Musée de l'Air et de l'Espace du Bourget au printemps 2014. vous pourrez y retrouver les collections dans un bâtiment spécialement rénové et aménagé.

L'association du Mémorial continue d'exister, nous continuons d'entretenir la mémoire de tous ces hommes qui ont fait l'histoire du N.N comme nous l'avons toujours fait. Nous ne nous démobilisons pas et vous pouvez vous aussi nous rejoindre.

nouvelle adresse:
Mémorial Normandie-Niemen
Musée de l'Air et de l'Espace
Aéroport de Paris-Le Bourget
B.P. 173
93352 LE BOURGET cédex

Le Mémorial étant autorisé à recevoir dons et legs, il vous sera adressé un reçu fiscal.
Ainsi 60 % de votre don sera déductible de vos impôts. Merci de votre générosité.

Nous remercions tous ceux qui ce sont mobilisés pour sauver le musée aux Andelys.



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 sur les traces de l'Oiseau blanc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Christian
Admin
avatar

Messages : 1295
Date d'inscription : 10/10/2007
Age : 51

MessageSujet: sur les traces de l''Oiseau blanc   Ven 15 Mai 2009 - 16:02

Le Nantais Bernard Decré sur les traces de l'Oiseau blanc



Nantais d'origine, Bernard Decré, passionné par les hydravions (ici à bord d'un Catalina), est sûr que l'épave de l'avion de Nungesser et Coli est au large de Saint-Pierre-et-Miquelon.
Bernard Decré a repris l'enquête sur la disparition de Nungesser et Coli, en mai 1927. Il est convaincu que l'épave de leur avion se situe près de Saint-Pierre-et-Miquelon.
Dans son agenda, une latitude et une longitude. C'est là. Bernard Decré, nantais d'origine, passionné de mer (il est le créateur du Tour de France à la voile en 1978) et d'aviation, en est sûr : à quelques milles au sud de Saint-Pierre-et-Miquelon se trouve l'épave de l'Oiseau blanc. L'avion de Charles Nungesser et François Coli a officiellement « disparu quelque part dans l'Atlantique Nord » le 9 mai 1927, dans la tentative de première traversée transatlantique entre Le Bourget et New York.

L'énigme de cette disparition n'a jamais été résolue. « Les Américains ont fait croire que l'on avait retrouvé des morceaux de l'épave dans l'État du Maine mais cela n'a jamais été prouvé. Nungesser, un as de la Grande Guerre, et Coli, pilote issu de la marine marchande, n'auraient jamais eu assez d'essence pour arriver jusque-là. À l'époque, la compétition commerciale aéronautique entre Américain et Français faisait déjà rage », explique Bernard Decré qui a repris tous les éléments des enquêtes menées jusque-là.

En pleine prohibition

En recoupant les témoignages, il est désormais convaincu que les célèbres aviateurs, obligés par le mauvais temps de contourner Terre-Neuve - soit cinq heures de route supplémentaires -, se sont abîmés en mer près de Saint-Pierre-et-Miquelon après avoir essuyé un mitraillage depuis un ou des bateaux impliqués dans le trafic d'alcool dont Al Capone était le maître, mené en pleine prohibition à partir de l'archipel français.

« Plusieurs personnes ont vu et entendu depuis les bateaux. Mais en plein trafic, personne n'a parlé. Perdu au-dessus de l'eau, l'avion qui porte l'insigne des pirates sur la carlingue (insigne de Nungesser), est accueilli par une salve de mitrailleuse, d'un bootlegger ou d'un coast guard, on ne peut savoir. Des années plus tard, certains ont parlé », confirme Bernard Decré. En 1971, dans son livre consacré à l'énigme, Marcel Jullian écrit : « Il se pourrait que Nungesser et Coli aient été abattus. »

Par 30 à 50 mètres de fond

En 1985, un rapport de l'inspection générale de la Marine reprend les dix-sept témoignages et confirme que l'avion a été vu la dernière fois au large de l'Irlande se dirigeant vers l'ouest. Mais ce sont surtout deux témoignages qui vont convaincre Bernard Decré.

D'abord, vingt ans après les faits, celui du capitaine Plessis de la marine marchande qui se trouvait à bord d'un navire de Saint-Pierre, vraisemblablement impliqué dans le trafic d'alcool, proche du naufrage de l'Oiseau blanc.

Ensuite celui d'un pêcheur, M. Le Chevalier, parti seul avec son chien. Ce dernier racontera qu'il a entendu un avion, puis un bruit de collision, avant que son chien ne se mette à hurler à la mort. « Malheureusement, on n'est pas allé plus loin », déplore Bernard Decré qui, à partir de la position de ce pêcheur, détermine l'endroit où s'est abîmé l'Oiseau blanc : « Ce sont des fonds de trente à cinquante mètres. Quatre-vingts ans après, on doit pouvoir encore retrouver le bloc-moteur, un douze cylindres de quatre cents kilos, une grande hélice, éventuellement les trois réservoirs en aluminium. Le reste a dû disparaître. »

Aujourd'hui, Bernard Decré, qui en appelle toujours à des témoignages complémentaires, a pris des contacts pour entamer des recherches : « Nous allons essayer de voir avec la Marine nationale et le Fulmar de la gendarmerie maritime ce que l'on peut faire pour monter une opération de localisation de l'épave ! »

Éric Cabanas

Presse-Océan



_________________
Christian
http://Memorial-Normandie-Niemen.com
Revenir en haut Aller en bas
http://Memorial-Normandie-Niemen.com
Michel Thouin



Messages : 862
Date d'inscription : 02/11/2007
Age : 72
Humeur : Ronchon Leader

MessageSujet: Re: sur les traces de l'Oiseau blanc   Ven 15 Mai 2009 - 17:08

Et voilà, c'est reparti pour un tour...
Mais qu'on laisse les morts en paix!
Je parie qu'un pilote allemand va retrouver une gourmette sous les eaux de Saint-Pierre et Miquelon...

The Best
Revenir en haut Aller en bas
Pyperpote

avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 12/10/2007
Humeur : Ronchon n°2

MessageSujet: Re: sur les traces de l'Oiseau blanc   Ven 15 Mai 2009 - 17:42

Bonjour,

Vous allez finir par croire que nous essayons de former un nouveau duo comique, mais.... Je suis du même avis que Michel.
Ca changera quoi? De plus un appareil de bois et de toile, que vont-ils bien pouvoir retrouver????
Pour moi l'exemple St Ex est parlant. Nombre d'entre nous ont échaffaudé et même révé aux circonstances de sa disparition. Et maintenant? Ben il était en mission, il c'est fait descendre point. Même s'il y avait de forte présomption, ça fait beaucoup monis réver non?

A+
Pyperpote
Revenir en haut Aller en bas
http://www.pyperpote.tonsite.biz
Michel Thouin



Messages : 862
Date d'inscription : 02/11/2007
Age : 72
Humeur : Ronchon Leader

MessageSujet: Re: sur les traces de l'Oiseau blanc   Ven 15 Mai 2009 - 19:17

Bonsoir Jean-Luc, Christian et tous les autres,

Lorsque j'étais employé au MAE, le jour du repas "amélioré" servi pour Noël 1995, j'ai été obligé d'abandonner le foie gras pour accompagner Monsieur Nungesser devant le train d'atterrissage de l'infortuné Oiseau Blanc.
Il était certain que l'épave se trouvait au large de Saint-Pierre et Caquelon (ah, non! ça, c'est pour la fondue! Eh!)
et tournait un film qui devait, enfin, dévoiler la vérité...
On a jamais rien su et mon foie gras a été bouffé par un "collègue"!

Maintenant, c'est Al Capone qui a tiré sur l'appareil parce qu'il volait trop bas;
ou bien, les Coast Guards parce que l'Oiseau Blanc avait une tête de mort peinte sur le fuselage...
Tout cela se rapproche des Monty Pytons!

The Best
Revenir en haut Aller en bas
Christian
Admin
avatar

Messages : 1295
Date d'inscription : 10/10/2007
Age : 51

MessageSujet: Re: sur les traces de l'Oiseau blanc   Ven 15 Mai 2009 - 20:23

Michel Thouin a écrit:


On a jamais rien su et mon foie gras a été bouffé par un "collègue"!

par contre personne n'a jamais recherché le Pirate qui a mangé ton foie gras scratch

_________________
Christian
http://Memorial-Normandie-Niemen.com
Revenir en haut Aller en bas
http://Memorial-Normandie-Niemen.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: sur les traces de l'Oiseau blanc   

Revenir en haut Aller en bas
 
sur les traces de l'Oiseau blanc
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Conseils pour recueillir un oiseau blessé, tombé du nid ...
» Le nom d'un oiseau
» [Oiseau] Le cygne
» Traces
» les noms du pic (oiseau) en breton - pivert, pic-épeiche -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Normandie-Niemen :: Normandie-Niemen :: Brèves de Tarmac-
Sauter vers: