Normandie-Niemen
Faute de moyens, le Musée est fermé aux Andelys depuis décembre 2010 mais un espace Normandie-Niemen sera ouvert au Musée de l'Air et de l'Espace du Bourget au printemps 2014. vous pourrez y retrouver les collections dans un bâtiment spécialement rénové et aménagé.

L'association du Mémorial continue d'exister, nous continuons d'entretenir la mémoire de tous ces hommes qui ont fait l'histoire du N.N comme nous l'avons toujours fait. Nous ne nous démobilisons pas et vous pouvez vous aussi nous rejoindre.

nouvelle adresse:
Mémorial Normandie-Niemen
Musée de l'Air et de l'Espace
Aéroport de Paris-Le Bourget
B.P. 173
93352 LE BOURGET cédex

Le Mémorial étant autorisé à recevoir dons et legs, il vous sera adressé un reçu fiscal.
Ainsi 60 % de votre don sera déductible de vos impôts. Merci de votre générosité.

Nous remercions tous ceux qui ce sont mobilisés pour sauver le musée aux Andelys.



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Causes du renvoi des mécaniciens après la 1ère campagne ???

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
marc_91

avatar

Messages : 628
Date d'inscription : 06/06/2008
Age : 55

MessageSujet: Re: Causes du renvoi des mécaniciens après la 1ère campagne ???   Mer 20 Jan 2010 - 8:11

Euh ...

Si les mécaniciens étaient à 2 pour faire le travail de 4,
je ne pense pas qu'il aient eu du temps pour attraper des chats et les faire cuire !!!

Par contre, faire des collets pour attraper des lapins et les poser autour du camps est assez facile.

J'en ai faits dans ma jeunesse avec mon grand-père.
Voilà le modèle "moderne" pour renards : http://sites.estvideo.net/piegeurs67/COLLETS%20A%20RENARDS.htm
Mais mon grand-père les faisait bien plus rapidement avec du fil de fer fin, ou avec les brins de cuivre d'un fil électrique souple passé au feu ...

Or, le collet n'est pas un piège très sélectif.
En gros, pour un lapin, c'est un collet du diamètre d'un poing, tendu à la hauteur d'un poing posé verticalement, au milieu de la "coulée", c'est-à-dire le chemin que laisse l'animal parmi les herbes.
Trop bas, il nous est arrivé de tuer des hérissons.
Mon grand-père ne les posait jamais trop haut car il adorait les chats ...

J'imagine assez bien une histoire de transmissions avec cette base :
- le 1er : les français ont mis des pièges à lapin et attrapé un chat
- le 2ème : les français ont attrapé un chat
- le 3ème : les français attrapent des chats
- le 4ème : les français attrapent des chats pour les manger
- le 5ème : les français mangent des chats ... Etc ...
Serge, puisque tu t'intéresses aux vétérans, je pense que tu connais ce genre de transmission !!!

Parmi les choses étranges que magent les français, il y a aussi les escargots.
Mais, pour bien les préparer, il faut beaucoup de sel, pour qu'ils crachent leur bave.
Je ne pense pas que sur le front, c'était facile à trouver ... En plus, là aussi, il faut du temps !!!

Bien à vous ... Marc


Dernière édition par marc_91 le Mer 20 Jan 2010 - 8:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://aviation-ancienne.forumactif.com/index.htm
Lioubov



Messages : 6
Date d'inscription : 20/01/2010

MessageSujet: Re: Causes du renvoi des mécaniciens après la 1ère campagne ???   Mer 20 Jan 2010 - 8:23

Bonjour,
Je n'ai pas compris, est-ce que les lapins habiter dans les champs de la Russie? albino
Revenir en haut Aller en bas
marc_91

avatar

Messages : 628
Date d'inscription : 06/06/2008
Age : 55

MessageSujet: Re: Causes du renvoi des mécaniciens après la 1ère campagne ???   Mer 20 Jan 2010 - 8:26

Bonjour Lioubov, et Bonne Année,

Je pense !!!

Il y en a des lapins sauvages en Allemagne, et en ex-RSS d'Arménie, en tous cas !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://aviation-ancienne.forumactif.com/index.htm
Lioubov



Messages : 6
Date d'inscription : 20/01/2010

MessageSujet: Re: Causes du renvoi des mécaniciens après la 1ère campagne ???   Mer 20 Jan 2010 - 8:30

Pardon, est-ce que les lapins habitaient ...
Enfin je me suis enrégistré!!! C'est un grand succès! sunny
Encore une fois bonjour à tous.
Revenir en haut Aller en bas
Lioubov



Messages : 6
Date d'inscription : 20/01/2010

MessageSujet: Re: Causes du renvoi des mécaniciens après la 1ère campagne ???   Mer 20 Jan 2010 - 8:40

Bonjour Marc,
Désolée, mais chez nous aussi il n'y a point des lapins sauvages... Hélas. Il y a les lièvres albino
Je pense, que les Français avaient faim, parce qu'ils n'aimaient point nos repas traditionnels (pour l'Armée surtout) - le kacha et le chou.
Et bien sur, que les hommes voulaient toujours de la viande.
Ce n'était pas la faim quand on mange les cadavres, non plus. Et je suis d'accord que c'est une faute que les Français mangeaient les chats russes. Sad
Revenir en haut Aller en bas
Michel Thouin



Messages : 862
Date d'inscription : 02/11/2007
Age : 72
Humeur : Ronchon Leader

MessageSujet: Re: Causes du renvoi des mécaniciens après la 1ère campagne ???   Mer 20 Jan 2010 - 9:58

Quand les Français sont arrivés en Lithuanie, certaines parties du pays n'avaient jamais vu d'allemands et les fermes regorgeaient de nourriture.
Les pilotes français échangeaient des victuailles contre des vêtements!
Et certaines photos montrent les pilotes en train de faire des gueuletons sous les arbres, ce qui les changeaient de l'ordinaire.

Mais il est vrai aussi que les Français mangeaient comme les Soviétiques le peu de choses qu'ils avaient pour se nourrir.
L'amitié et la haine de l'ennemi commun faisaient le reste afin de calmer les estomacs!

Je lis actuellement le formidable bouquin d'Antony Beevor (zut, c'est un anglais) "D-Day et la bataille de Normandie".
Avant le débarquement, les habitants et les occupants mangeaient plus qu'à leur faim et la grande trouille des teutons était d'être envoyé sur le front de l'Est ou la nourriture leur posait bien des problèmes. Sans parler des combats et de la météo... Mais ceci est une autre histoire.

Je suis d'accord avec Marc, fine gueule, mais qui dans cette première leçon de gastronomie "made in France" a oublié les cuisses de grenouilles, qui font hurler les British...Comme le foie gras (chapeau bas mes Amis), l'andouille et autres billevesées! Vive la France et la grande bouffe...

Avec tout ça, me voilà totalement hors sujet...

The Best ...repus
Revenir en haut Aller en bas
marc_91

avatar

Messages : 628
Date d'inscription : 06/06/2008
Age : 55

MessageSujet: Re: Causes du renvoi des mécaniciens après la 1ère campagne ???   Mer 20 Jan 2010 - 10:16

Cher maître,

Les cuisses de grenouilles ont été abordées il y quelques mois à l'initiative de Serge (Severr), voir ici :
http://normandie-niemen.forumpro.fr/le-bar-du-klimov-f7/cuisses-de-grenouilles-t256.htm

Pour mon hypothèse sur les collets, serait-il possible de demander aux vétérans, tout simplement ???

Il y a peut-être aussi une différence entre les gastronomies russes et française : la cuisson de la viande ...
Ma compagne, par exemple, prépare la viande en potage ou en ragoût, ou en "kotlets", boulettes de viande hachée assaisonnée aux herbres, mais en tous cas il s'agit de viande toujours très cuite.
Or, comme tous les français, j'aime bien la viande rouge, c'est-à-dire grillée autour et presque crue à l'intérieur ; quand nous rentrons de sa famille, mon premier réflexe est de manger un steak bien saignant !!!

Se peut-il que ce besoin de viande fraiche vienne de là ???
Revenir en haut Aller en bas
http://aviation-ancienne.forumactif.com/index.htm
severr

avatar

Messages : 362
Date d'inscription : 29/11/2008

MessageSujet: Re: Causes du renvoi des mécaniciens après la 1ère campagne ???   Mer 20 Jan 2010 - 11:31

Bonjour,

pour terminer et laisser ses qui aiment les contes et les faibles je résume dernier fois A PARTIR DES TÉMOIGNAGES ANCIENNES DE NORMANDIE-NIEMEN publié dans Icare ont cité ci dessus...

Causes du renvoi des mécaniciens français était une question pratique:

1. nombre mécaniciens français depuis début fut insuffisant.
2. des mécaniciens français JAMAIS était 2 par avion car ils ont était seconde par 100 mécanicien soviétique - dont a peu près 2 français et 3 russe pas avion DEPUIS DE DÉBUT!
4. travail en équipe franco-russe posait problème d'abord du langue.
5. nouvel matériel Yak-9 arrivait en juillet 1943 qui était différant de Yak-1 et sans documentation en français.
6. propositions de former pilotes de mécaniciens apparemment était doutable par commandement soviétique car déjà des pilotes en masse n'ont pas eu formation suffisante.
7. comme on voit en récit de Mr Calorbe certain mécaniciens n'ont pas du tout était motivé pour combat en Russie.
8. également par témoignage de Mr Calorbe des mécaniciens français eu dans l'Armée Rouge statut des officier dont était nourrir comme des officier l'Armée Rouge.
--------------

épilogue:
""On a raconte beaucoup de choses sur le retour des mécaniciens français du «Normandie». La vérité est que nous étions vraiment à la limite du point de vue personnel. ""
Jean Calorbe « Mécanicien du Commandant Jean Tulasne » dans Icare N°62, "Normandie-Niemen", tome 1, page 182.

au revoir
Revenir en haut Aller en bas
http://severr.livejournal.com
marc_91

avatar

Messages : 628
Date d'inscription : 06/06/2008
Age : 55

MessageSujet: Re: Causes du renvoi des mécaniciens après la 1ère campagne ???   Mer 20 Jan 2010 - 13:05

Page 129 du Tome I - Icare N°62, Pierre Pouyade a écrit:
[...]
Le deuxième problème est celui des mécaniciens français, sur la brèche depuis le début. Sous les ordres du lieutenant Michel et de Duprat ils sont une quarantaine, c'est-à-dire trop peu nombreux pour assurer l'entretien permanent de tous nos avions. Il a fallu leur adjoindre une centaine de mécaniciens et aides mécaniciens soviétiques dirigés de main de maître par le capitaine ingénieur Agavelian.
Tout ce petit monde s'entend parfaitement, mais cette dualité de commandement, ajoutée à l'obstacle de la langue, ne va pas sans poser certains problèmes difficiles à résoudre. D'autre part, les renforts français en techniciens sont impossibles. Comment faire ? Le général et moi-même en arrivons à la conclusion qu'une unité de langue et de commandement serait préférable à la situation actuelle. Il me propose alors la solution à laquelle il pensait sans doute depuis longtemps, à savoir le remplacement de tout le personnel mécanicien français par du personnel soviétique, ajoutant qu'en cas de renforcement éventuel de notre effectif il n'y aurait jamais de difficulté à nous procurer le personnel mécanicien nécessaire (environ 10 hommes par avion). Ainsi seraient éliminées toutes les difficultés éprouvées par cette situation un peu compliquée.
La proposition est acceptée, et c'est ainsi qu'à la mi-août un fort contingent de nouveaux mécaniciens russes nous est affecté et que nous nous séparons des nôtres. Pendant dix mois ils avaient été à la dure, n'avaient pas ménagé leur peine, travaillé souvent nuit et jour, côte à côte avec leurs camarades soviétiques pour que nos appareils soient remis en état au plus vite. Nous les connaissions tous bien, et chacun de nous y comptait bien des amis. C'est avec un petit serrement de cœur et une secrète envie que nous les voyons repartir vers le Moyen-Orient et une vie certainement plus clémente.
[...]
Moi aussi, je viens de le relire.
On peut le comprendre de plusieurs façons ...
Le plus simple ne serait-il pas de demander à un vétéran ???


Pour la promesse de donner à des mécaniciens une formation de pilotes :

Pages 182-183 du Tome II - Icare N°63, Robert Carme a écrit:
[...]
L'hiver avait été dur, très dur. Certains mécaniciens ne se sentaient plus la force de recommencer. Ils étaient une dizaine en tout, peut-être. En tout cas ils ne faisaient pas la majorité.
En Juillet 1943, on nous fit passer un examen pour aller dans une école de pilotage soviétique. J'étais plein d'espoir. Enfin, j'allais pouvoir faire vraiment quelque chose.
Nous étions treize à avoir été reçus.
Pour les russes, c'était trop peu. Une promotion d'école de pilotage, c'était au moins une cinquantaine d'élèves, sinon cela ne valait pas la peine. Ils ont demandé si l'on ne pouvait pas envoyer d'ailleurs les 35 et quelques élèves qui manquaient. Mais d'Angleterre ou du Moyen-Orient pour une raison ou pour une autre, Londres n'a pas envoyé les renforts indispensables.
De sorte que nous nous sommes retrouvés au Moyen-Orient, non sans regrets pour la plupart. D'autant plus qu'au lieu d'être accueuillis comme des combattants, nous avons été reçus comme des gêneurs. Nous revenions comme nous étions partis, sous-officiers et sns décorations, et il y avait, à Rayak, un lieutenant commandant l'école de pilotage que j'avais quitté caporal-chef, et qui se croyait arrivé. Au bout de quelques semaines, je n'ai pas pu le supporter.
La suite de mon histoire est sans importance. [...]
Revenir en haut Aller en bas
http://aviation-ancienne.forumactif.com/index.htm
Christian
Admin
avatar

Messages : 1295
Date d'inscription : 10/10/2007
Age : 51

MessageSujet: Re: Causes du renvoi des mécaniciens après la 1ère campagne ???   Mer 20 Jan 2010 - 17:10

Précisons que R. Carme est un des deux mécaniciens avec Georges Masurel devenus par la suite pilote de chasse .

_________________
Christian
http://Memorial-Normandie-Niemen.com
Revenir en haut Aller en bas
http://Memorial-Normandie-Niemen.com
severr

avatar

Messages : 362
Date d'inscription : 29/11/2008

MessageSujet: Re: Causes du renvoi des mécaniciens après la 1ère campagne ???   Ven 29 Jan 2010 - 12:36

quatre mécaniciens français et deux russes pour un avion

Revenir en haut Aller en bas
http://severr.livejournal.com
marc_91

avatar

Messages : 628
Date d'inscription : 06/06/2008
Age : 55

MessageSujet: Re: Causes du renvoi des mécaniciens après la 1ère campagne ???   Ven 5 Fév 2010 - 8:16

Extraits de l'article de A.N. Medved et D.B. Khazanov, traduit par G. Zaganesko,
paru dans le Fana de l'Aviation N°363 de Février 2000 :

Citation :
L'escadrille fut renforcée, lors de sa constitution, par l'arrivée de 17 spécialistes aéronautiques soviétiques (surtout des mécaniciens). Les pilotes français choisirent, entre plusieurs types d'avions de chasse, le Yakovlev Yak-1 [...]
Citation :
En Juin [1943], à l'initiative de la mission militaire française, tout le personnel tecnique de l'escadrille fut remplacé par des mécaniciens soviétiques, plus au fait de la technique des avions. Le même mois arriva un groupe de huit pilotes français, commandés par le commandant Pouyade [...]
Je t'avoue que je commence à ne plus rien comprendre, là !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://aviation-ancienne.forumactif.com/index.htm
severr

avatar

Messages : 362
Date d'inscription : 29/11/2008

MessageSujet: Re: Causes du renvoi des mécaniciens après la 1ère campagne ???   Ven 5 Fév 2010 - 8:27

marc_91 a écrit:
Extrait de l'article de A.N. Medved et D.B. Khaznov, traduit par G. Zaganesko, paru dans le Fana de l'Aviation N°363 :

Citation :
L'escadrille fut renforcée, lors de sa constitution, par l'arrivée de 17 spécialistes aéronautiques soviétiques (surtout des mécaniciens). Les pilotes français choisirent, entre plusieurs types d'avions de chasse, le Yakovlev Yak-1 [...]

Goritsky "Normandie-Niemen", page 22, avec photo sur la page 23:

"par ordre de commandement soviétique 15 janvier 1943 dans escadrille française était envoyer 17 spécialistes soviétiques.

9 avion était entretenus par mécaniciens français (42/9=4-5 mécaniciens par avion) et 5 par mécaniciens russes (17/5=3-4 par avion..."
Revenir en haut Aller en bas
http://severr.livejournal.com
severr

avatar

Messages : 362
Date d'inscription : 29/11/2008

MessageSujet: Re: Causes du renvoi des mécaniciens après la 1ère campagne ???   Ven 5 Fév 2010 - 8:32

marc_91 a écrit:
Je t'avoue que je commence à ne plus rien comprendre, là !!!

comment a dit Michel Thouin: "Tordre le cou aux légendes"

cordialement
Revenir en haut Aller en bas
http://severr.livejournal.com
severr

avatar

Messages : 362
Date d'inscription : 29/11/2008

MessageSujet: Re: Causes du renvoi des mécaniciens après la 1ère campagne ???   Mar 16 Fév 2010 - 13:07

encore une fois pour terminer

certains français souviennent ça:


dont des français pendant occupation ont a eu droit a 250 g du pain par jour

ce sont les normes soviétiques:
1 colonne le pain, deuxième sucre
1 catégorie - industrie militaire (dont combattant) 2-eme non-militaire (non combattant)
1 ligne - ouvriers
2 - cadre
3 - sans travail
4 - enfants jusqu'au 12 ans


en novembre 1943 ces normes etait modifier
pour pain
700 et 500
450 - 400
300 - 300
300- 300

les normes était à Leningrad assiégé:
1941 (plus bas):
375
250
125
125

1943:
575
400
250
250

en tous cas on voit que des soviétiques pendant la guerre était MIEUX nourrir que des français


Revenir en haut Aller en bas
http://severr.livejournal.com
severr

avatar

Messages : 362
Date d'inscription : 29/11/2008

MessageSujet: Re: Causes du renvoi des mécaniciens après la 1ère campagne ???   Lun 1 Mar 2010 - 10:40

http://sen51.free.fr/textes/occupation/occupation.htm

Les rations alimentaires nécessaires estimées sont de 2000 à 2500 calories par jour. Pendant la guerre, les rations alimentaires étaient :

En Allemagne - 3295 calories
Pologne - 600 calories
Pays-bas - 1600 calories
France - 1300 calories


Armée Rouge
selon ordre du Comité Nationale de Défense n°312 du 22.09.1941
- front (combattants) - 3450 calories
- arriere-front - 2954 calories
- non combattants - 2659 calories


ration alimentaire de la population en France pendant deuxième guerre mondiale
catégorie A (adultes de 21 à 70 ans) - avril 1941
- pain 240 g/jour
- matières gras - 550 g/mois
- viande - 250 g/semaine
- sucre - 500 g/mois

Armée Rouge
selon ordre du Comité Nationale de Défense n°312 du 22.09.1941 pour personnel technique Armée de l'air en arriere front:
- pain 700 g/jour
- beurre 65 g/jour = 1950 g/mois
- viande - 300 g/jour = 2100 g/semaine
- sucre - 60 g/jour = 1800 g/mois


DES SOVIETIQUES PENDANT LA GUERRE ETAIT MIEUX NOURRIR QUE DES FRANÇAIS

dont prépensions que des mécaniciens de NN etait mal nourri - sont fausses
Revenir en haut Aller en bas
http://severr.livejournal.com
severr

avatar

Messages : 362
Date d'inscription : 29/11/2008

MessageSujet: Re: Causes du renvoi des mécaniciens après la 1ère campagne ???   Jeu 30 Sep 2010 - 14:35

rapport de Jean Tulasne de 6 juillet 1943



donc tous qu'on dis que mecanos était nourri différemment des pilots est mensonge
Revenir en haut Aller en bas
http://severr.livejournal.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Causes du renvoi des mécaniciens après la 1ère campagne ???   

Revenir en haut Aller en bas
 
Causes du renvoi des mécaniciens après la 1ère campagne ???
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Année sabbatique après la 1ère année
» Boire de l'eau glacée juste après le lever...
» toujours des renvois!!
» Chine : un groupe de témoins pris de vertiges après avoir observé et photographié un ovni.
» Otite purulente après pose de drains

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Normandie-Niemen :: Normandie-Niemen :: Les mécaniciens-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: